Histoire de la ville

Oyonnax est fière de son histoire, qui se retrouve notamment dans son blason.

« Partie d'Or et de Sable, au Sapin de l'un en l'autre, au chef de gueules chargé de trois peignes d'Or. L'écu timbré d'une couronne murale d'or et soutenu par deux brebis au naturel. Le tout posé sur un listel d'argent chargé de la devise de sable « Improbo Fabrum Labore Ascendit ». Médaille de la Résistance et Croix de guerre appendues à l'écu »

La devise « Improbo Fabrum Labore Ascendit » signifie « Elle s'est élevée grâce au travail opiniâtre de ses habitants », devise qui traduit l'état d'esprit général des habitants, de ses industries, de ses artisans ; beaucoup de petites entreprises, de structures, ayant été créées de toutes pièces par les Oyonnaxiens.
L'écu est la partie carrée en haut, terminée par une ogive en bas. Il est ici timbré, c'est-à-dire surmonté d'un dessin représentant une couronne d'anciennes fortifications (en perspective), en l'espèce les murs, l'enceinte fortifiée des villes autrefois. D'or signifie couleur jaune.

L'écu est soutenu par deux brebis aux couleurs naturelles, à gauche et à droite.
Au chef de gueules : le chef est la partie supérieure horizontale de l'écu dont il occupe généralement 1/3 de la surface. De gueules, signifie « couleur rouge ». Trois peignes couleur or (jaune) sont dessinés, représentant la richesse de la ville.
Au-dessous du Chef, l'écu est partagé en deux parties égales par un axe vertical. La partie gauche est jaune (or), la partie droite est noire (sable signifiant noir). L'axe du sapin, qui le partage en deux parties égales, correspond à l'axe de l'écu. Chaque partie s'étend également sur les deux parties de l'écu, et la moitié du sapin reposant sur le fond jaune (or) est noir (sable) alors que la moitié reposant sur le fond noir est jaune.
L'ensemble de l'écu, couronne et soutiens, les brebis, est posé sur un ruban blanc.

Une ville de résistance

La Croix de guerre et la médaille de la Résistance ont été décernées à la Ville d'Oyonnax après la seconde guerre mondiale pour ses faits de résistance, notamment celui du 11 NOVEMBRE 1943 :
Le gouvernement collaborationniste du maréchal PÉTAIN avait interdit toute commémoration du 25ème anniversaire de la victoire de 1918 sur l'Allemagne.
Bravant cette interdiction, le capitaine ROMANS, chef des maquis de l'AIN, a décidé que les maquisards défileraient à OYONNAX. Le rassemblement a eu lieu sur la place centrale d'Oyonnax. Le défilé, regroupant 120 hommes en uniformes et en armes, s'est dirigé vers le monument aux morts où une croix de Lorraine a été déposée avec cette inscription: « Les vainqueurs de demain à ceux de 14-18 »
Ce défilé eut des répercussions à LONDRES où le général DE GAULLE en informa Winston CHURCHILL. Ce dernier, au nom des alliés de la France, décida les parachutages d'armes et de munitions sur la prairie d'ÉCHALLON, commune voisine d'OYONNAX.

Web Analytics