Logo de la ville d'Oyonnax
Suivez-nous

Spectacles

« La culture est l’effort vital par lequel chaque peuple, chaque homme par ses expériences et ses aspirations, son travail et sa réflexion, construisent  un monde qui s’emplit de vie, de pensée et de passion, et apparaît plus assoiffé que jamais de justice, d’amour et de paix. Notre tâche primordiale est de faire de notre culture une puissance de libération et de solidarité, en même temps que le chant de notre intime personnalité. »  Extrait du livre-album Abd Al Malik « Le jeune noir à l’épée »  Edition Flammarion – Collection Musée d’Orsay.

Programme
Théâtre

Ces filles là

Compagnie Ariadne

Jeudi 14 novembre à 20h30

Ce sont les filles de Sainte-Hélène, une prestigieuse institution.
Dans cet univers clos, elles grandiront ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Mais quand une photo de l’une d’entre elles, Scarlett, fait le tour des élèves, les filles l’évitent, chuchotent, et les garçons rigolent. Isolée, harcelée, Scarlett est obligée de changer de lycée. Mais son histoire la rattrape. Écrite par l’auteur anglais Evan Placey, cette pièce s’inspire de l’histoire d’Amanda Todd, une adolescente canadienne de quinze ans qui s’est suicidée après avoir publié une vidéo sur Youtube dans laquelle elle expliquait son histoire.
Sur scène, elles sont douze professionnelles et huit amatrices. Vingt femmes, de quatre générations différentes pour raconter l’histoire de Scarlett, au présent et au passé en jonglant entre dialogues, récits et chorégraphies sur des musiques de Rihanna, Katty Perry ou encore Beyoncé. Au milieu du choeur des filles, surgissent des voix plus anciennes, celles de femmes de générations passées, des années 20, 60, 80, des femmes qui se sont battues pour leurs droits et leur liberté.

Grand Théâtre

Tarif C : 18€, 14€, 11€

Durée : 1h30

Tout public dès 14 ans

 

 

Fred Pellerin

Un village en trois dés

Mardi 26 novembre à 20h30

Pour ce sixième spectacle, Fred Pellerin s’intéresse à la genèse de son village, qui d’après ses recherches serait né d’une partie de dés entre deux curés. À partir de cette anecdote, le conteur nous entraîne avec génie dans son imaginaire foisonnant où les histoires plus insolites les unes que les autres s’emboîtent à merveille, ponctuées par des parenthèses (en)chantées. Un nouveau voyage au pays des contes, comme si on y était ! Six ans après De peigne et de misère, Fred Pellerin remet le couvert avec ses histoires à dormir debout sur son village natal perdu dans un coin de la Mauricie, dans le Nord du Québec. Véritable star Outre-Atlantique, l’artiste Québécois aux airs de lutin charmeur, son accent à couper au couteau, sa guitare en bandoulière, pour croquer les figures hautes en couleur de Saint-Élie-de-Caxton est de retour. On suit avec gourmandise ses aventures fantastiques. Après Méo le coiffeur-décoiffeur, Toussaint le marchand généreux, Lurette la belle, c’est avec Alice la postière et le curé que nous ferons connaissance.

A partir de 19h, accueil en musique avec le Duo Cocagne.

 

Grand théâtre

Tarif B : 29€, 22€, 18€

Durée : 1h30

 

 

 

Le prénom

Une pièce de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière, mise en scène Bernard Murat.
Nomination Molière 2019

Mardi 14 janvier à 20h30

On ne devrait jamais révéler le prénom choisi à ses proches avant que l’enfant ne soit arrivé. Non par superstition mais parce qu’il s’ensuit toujours et invariablement une discussion acharnée qui tourne à la fâcherie. Vincent la quarantaine triomphante, va être père pour la première fois. Invité à diner chez Elisabeth et Pierre, sa sœur et son beau-frère, il y retrouve Claude un ami d’enfance. En attendant l’arrivée d’Anna sa jeune épouse éternellement en retard, on le presse de questions sur sa future paternité dans la bonne humeur générale… Mais quand on demande à Vincent s’il a déjà choisi un prénom pour l’enfant à naître, sa réponse plonge la famille dans le chaos…

Grand théâtre

Tarif A : 36€, 31€, 26€

Durée : 1h45

 

Paule

Les décintrés

Mardi 18 février à 20h30

Mercredi 19 février à 19h30

Mardi 25 février à 15h

 

La nouvelle création des Décintrés fait écho au spectacle La collection Shackleton, accueilli en 2017. Cette fois, la compagnie met en jeu un couple hors du commun. Aristide a rencontré Paule, il y a plus d’un siècle et demi. Ils sont de l’ancien monde. Pris de vitesse par l’actualité, du réchauffement climatique, à chaque nouvelle annonce, ils plongent leur tête dans un trou de glace. Entre théâtre d’objets et arts visuels, Paule est une fable aigre-douce et burlesque de la disparition des mondes
glacés. Un syndrome qui semble gagner du terrain. Un syndrome bien connu : à l’approche du danger, l’autruche, ce drôle d’oiseau terrestre qui ne sait pas voler, plonge irrémédiablement la tête dans le sable. Il semble, donc, que cette manie ait atteint l’espèce humaine…

Compagnie en résidence

Petit théâtre

Tarif C : 18€, 14€, 11€ et complice

Tout public dès 8 ans

 

Les Monstrueuses

Leïla Anis et Karim Hammiche

Mardi 10 mars à 20h30

Le passé pèse lourd au présent. Comment réaliser au moment d’enfanter que le nouveau né fait partie d’une chaine inimaginable, où se profilent pourtant les ombres de toutes les femmes et tous les hommes qui nous ont précédés. L’histoire des femmes est marquée par le rite de l’enfantement, annoncé, voulu ou non voulu, abstrait ou concrétisé. Il s’accompagne d’un sentiment de culpabilité. Ella une jeune femme d’aujourd’hui explore le vécu de quelques femmes de sa lignée qui s’étend du Yémen à la France, au 20ème siècle, cinq générations dont la sienne. Leïla Anis et Karim Hammiche livrent un récit intime et haletant des origines.

Grand théâtre

Tarif C : 18€, 14€, 11€

Durée : 1h10

Tout public dès 13 ans

 

Médée Kali

Ume théâtre

Mardi 17 mars à 14h et 20h30

Victime du désir changeant des hommes, Médée, la vengeresse assassine, revit sous la plume crue et lyrique de Laurent Gaudé. Mélant cette figure mythique à d’autres divinités devenues monstres pour être femmes, il signe un conte noir et féministe, un brûlot ardent contre le sexisme. La comédienne Emilie Faucheux a fait sienne cette Médée, elle incarne cet infanticide qui a séduit Jason, tué son propre frère et traversé la Grèce nourrie par la vengeance et la colère. Médée s’exprime d’une voix de sirène, elle parle à un homme qui la suit et elle lui raconte sa vie de femme trahie.

Petit théâtre

Tarif C : 18€, 14€, 11€

Durée : 1h

Tout public dès 15 ans

 

Les femmes savantes

Compagnie du Détour

Jeudi 16 avril à 20h30

Les femmes sont des hommes comme tout le monde, à moins que cela ne soit le contraire…
Deux soeurs, Armande et Henriette se disputent le même homme, Clitandre. Henriette est soutenue par son père (Chrysale) et son oncle (Ariste) et Armande par sa mère (Philaminte) et sa tante (Bélise). Ces dernières (les femmes savantes) admirent Trissotin, bel esprit, qui fait la cour à Henriette.
Une ruse d’Ariste permettra de démasquer Trissotin et de sauver la situation.
La compagnie du Détour s’est fait une spécialité du rire qu’elle pratique sous toutes ses formes avec une intelligence qui sait éviter la pédanterie. Tout se passe dans la cuisine, entre mixer et blinder, lieu du contrôle et de l’asservissement, et surtout de toutes les élucubrations pour s’amuser des stéréotypes de genre sans avoir l’air d’y toucher !
Les comédiennes jouent tous les rôles féminins et masculins. Elles font souffler un vent de folie sur l’une des dernières grandes comédies de Molière.

Grand théâtre

Tarif C : 18€, 14€, 11€

Durée : 1h20

Tout public dès 14 ans

 

 

Humour

Roukiata Ouedraogo

Je demande la route

Mardi 8 octobre à 20h30

Roukiata conte avec dérision et autodérision son parcours, riche en péripéties, qui la mène de son école primaire en Afrique aux scènes parisiennes. C’est en surmontant ces épreuves que la jeune fille devient une femme maîtresse de son destin. Roukiata fait, avec son spectacle, un retour sur elle-même et souhaite offrir une belle histoire, grave et légère, à laquelle chacun peut s’identifier. Chacune de ses aventures est l’occasion d’une réflexion drôle et délicate sur les décalages culturels entre la France et l’Afrique. Je demande la route est une traversée initiatique dans un monde de brutes.

Grand Théâtre
Tarif C : 18€, 14€, 11€
Durée : 1h20
Tout public dès 14 ans

 

 

Fary

Hexagone

Vendredi 31 janvier à 20h30

Il est l’humoriste de tous les records. Après une tournée de 550 dates, le premier « seul en scène » produit par Netflix en France, il revient avec un nouveau show, plus engagé, dans lequel il prend les questions d’identité à bras-le-corps. Et c’est une réussite. Avec son attitude cool et son allure de dandy, Fary pratique l’autodérision avec élégance et le politiquement incorrect avec justesse et finesse. Il dépeint sur scène sa génération avec autant de douceur que de cynisme. Il relève avec élégance l’art du stand-up !

Grand Théâtre
Tarif A : 36€, 31€, 26€
Durée : 1h30

 

 

Michel Boujenah

Ma vie encore plus rêvée

Vendredi 21 février à 20h30

« Raconter ma vraie vie ne me plaisait pas et pourtant, c’est à la mode, les confessions. Il y a quand même des gens qui écrivent leurs mémoires à 25 ans. Enfin tout le monde écrit sa vie ! Mais raconter une vie que je n’ai pas vécue ma fascine plus encore. Oui c’est vrai que le jour de ma naissance le soleil brillait comme jamais alors qu’il était 4h du matin. Oui c’est vrai que le matin de ma naissance des oiseaux se sont penchés sur mon berceau. Oui tout est possible quand on invente sa vie. A Tunis, là où je suis né, je vivais dans un palais et tous les soirs des femmes magnifiques ma donnaient le bain. Vous voyez tout est possible (sauf que là c’est la vérité). Je peux rêver et refaire mon parcours, je peux faire de moi une personne meilleure. Mais au milieu, peut-être que je glisserai des évènements véridiques. J’ai toujours pensé qu’il était plus passionnant de rêver sa vie que de la vivre. Je vais le faire mais si tout cela n’était pas entouré de la plus grande dérision possible, ce serait horrible. Alors, on va rire, je ferai tout pour cela puisque je me demande souvent si j’écris pour faire rire ou si je fais rire pour écrire. »

Grand Théâtre
Tarif A : 36€, 31€, 26€
Durée : 1h30

 

 

Danse

Lobby

Compagnie Tie Break

Jeudi 12 décembre à 20h30

De l’humour, de la musique jazzy dont bon nombre de standards de Nina Simone. Lobby se présente comme une comédie musicale hip hop à mi-chemin entre la revue et la performance. Issus du groupe emblématique Pockemon Crew (champion du monde de breakdance), les huit danseurs proposent un show de danse explosif, déployant sur scène une énergie à couper le souffle. Les situations, à la fois comiques et insolites, révèlent la vie dans les grands hôtels : les rencontres entre personnel (room service, réceptionniste, groom…) et clientèle, le quotidien dans les chambres, dans les halls, dans les ascenseurs… Entre énergie, générosité et ingénuité, la virtuosité acrobatique des Tie Break donne une dimension circassienne à cette comédie hip hop. Il faut se laisser porter par le rythme incessant au ludisme effréné. Prouesses, dynamisme, poésie des gestes, let’s dance !

Grand Théâtre
Tarif C : 18€, 14€, 11€ et complice
Durée : 1h
Dès 8 ans

 

 

Danser Casa

Kader Attou et Mourad Merzouki

Mercredi 1er avril à 20h30

La danse hip hop révèle l’âme de Casablanca. Danser casa signe les retrouvailles entre Kader Attou et Mourad Merzouki, les deux célèbres chorégraphes de hip hop. Voilà bien vingt ans qu’ils n’avaient pas chorégraphié ensemble. Ils se retrouvent autour de ce projet qui a pour ambition de mettre en lumière le talent des danseurs marocains. Issus de parcours hétéroclites et de villes différentes, ces huit danseurs (une femme, sept hommes), sont fiers d’avoir été choisis parmi 186 hip-hopeurs. Bourrés d’énergie, chacun d’entre eux a sa spécialité souvent apprise en autodidacte : acrobatie, cirque, popping, locking, parkour, new style house et même danse contemporaine. Le spectacle, imprégné par la ville de Casablanca, est une sorte de voyage à travers les époques et les techniques de cette danse très codée. Mais surtout, Kader et Mourad revisitent, à travers ces danseurs, le chemin qu’ils ont parcouru.

Grand Théâtre
Tarif B : 29€, 22€, 18€ et complice
Durée : 1h
Dès 8 ans

 

 

 

Musique - Chanson

Debout sur le Zinc chante Vian

OUVERTURE DE SAISON

Concert chanson française

Vendredi 20 septembre à 20h30

Georges Brassens disait : « Si les chansons de Boris Vian n’existaient pas, il nous manquerait quelque chose. » C’est certain ! Vian a laissé un foisonnement de folies plus riches les unes que les autres. Se frotter à Vian c’est prendre le risque de renouer avec son âme d’enfant, d’exprimer à voix haute nos rêves les plus fantasques. De dire oui à l’impossible et de faire de l’absurde notre meilleur ami. Et qui mieux que Debout sur le Zinc pour porter haut et fort l’étendard de la pataphysique moderne. La pétillance et la brillance de leurs arrangements musicaux mis au service des textes universels de Vian font revivre tout le modernisme et l’intemporalité des idées de ce fantaisiste engagé.

Grand Théâtre
Entrée libre sur réservation
Durée : 1h20

 

Concert à table – Claire Diterzi

Jeudi 6 février à 20h30

Imaginez Claire Diterzi dans un concert intime comme à la maison. Imaginez bouilloire électrique, éponge, robinet, venir rejoindre les instruments sortis de la malle à musique de Stéphane Garin, étonnant Géo Trouvetou et professeur Tournesol de la musique contemporaine. Imaginez un petit spectacle qui rejoue ou déjoue des morceaux choisis du répertoire de Claire Diterzi, dans un jaillissement de sons rythmés, subtiles et malicieux. C’est l’art de duo qui exerce sa fascination sur l’auditoire. Chacun est attentif au moindre son qui plane comme un parfum, au moindre mot susurré du bout des lèvres. Durant 50 minutes, les deux complices vont partager au plus près des personnes présentes.

Une connivence jubilatoire toue en décontraction et simplicité qui, dans ce même esprit se prolonge tout naturellement en discussions, verres trinqués et dégustation de crêpes.

Sur le plateau du Grand Théâtre
Tarif unique : 10€ hors abonnement

 

Abd Al Malik

Le jeune noir à l’épée

Jeudi 13 février à 20h30

C’est sa voix sécurisante, rassurante, qui a fait connaître Malik – Régis Fayette-Mikano dans le civil – au grand public. D’abord sur disque : depuis 1996, il a sorti neuf albums, en solo, ou avec Nap, le groupe de rap formé avec son frère à ses débuts. Puis, via d’autres biais, en s’exprimant à travers des livres, un film ou encore des prises de paroles publiques. Invité par le musée d’Orsay, c’est à l’occasion de l’exposition Le modèle noir de Géricault à Matisse, que Abd Al Malik, célèbre poète, rappeur, slameur a créé son nouveau concert.

Grand Théâtre
Tarif A : 36€, 31€, 26€
Durée : 1h15

 

Sanseverino & Tangomotán

Samedi 14 mars à 20h30

Grand artiste aux talents multiples. Sanseverino est aujourd’hui un grand nom de la chanson française. Quadruple disque d’or et Révélation scène de l’année aux Victoires de la musique en 2003, il enchaîne les propositions loufoques et virtuoses avec brio depuis 20 ans. Après avoir exploré le jazz, le blues, la country ou encore le Rock n’Roll, il revient aujourd’hui avec un album aux influences latines (sortie prévue en septembre 2019), accompagné de Tangomotán, jeune formation brillante à l’énergie bouillonnante. Le mélange sera savoureux !

Accompagnés, soudés, liés par un maestro de la batterie Stéphane Huchard, un incontournable musicien de la scène jazz française, les 12 titres originaux de Sanseverino parlent de serpents, d’assassins, de jalousie et du comte Dracula. C’est la tragi-comédie du tango.

Grand Théâtre
Tarif B : 29€, 22€, 18€
 
 

Derviche

Bab Assalam invite Sylvain Julien

Jeudi 19 mars à 20h30

« Nous rêvons d’un spectacle dans l’ivresse de notre folie qui se nourrit des musiques soufies et s’inspire du cercle du derviche, avec une démarche contemporaine et une version occidentalisée, transcendée par l’art circassien. » Sept ans après avoir joué à la citadelle d’Alep aux cotés d’une dizaine de derviches tourneurs, Bab Assalam réinvente, en compagnie de Sylvain Julien, le mythe des derviches tourneurs avec un concert « tourné » où la transe soufie devient une poésie circassienne. Sylvain Julien, circassien joyeusement touche-à-tout est à la fois jongleur, manipulateur d’objets plus ou moins improbables, danseur, conteur ou magicien.

Grand Théâtre
Tarif C : 18€, 14€, 11€ et complice
Durée : 1h15
Dès 10 ans
 
 

Claire Diterzi

Je garde le chien… et l’orchestre

Samedi 16 mai à 20h30

L’envergure de ce nouveau projet, est celle que Claire Diterzi, auteure-compositrice interprète à part, déploie dans sont art depuis plus de vingt ans. Celle d’un oiseau rare, un vrai, filant de concerts rock et baroques en collaboration avec Philippe Decouflé ou Rodrigo Garcia. C’est cette audace chevillée au cœur qui la pousse à questionner sans relâche formes, codes et langages, à faire fi des distinctions entre savant et populaire, ou musique et art théâtral – voir son récent et génial L’Arbre en poche. Accompagnée de deux choristes et propulsée par quarante-quatre musiciens d’orchestre, elle revisite son répertoire en mode symphonique, ce n’est sûrement pas pour rentrer dans le rang d’un concert lambda. Mais bien pour créer et arpenter dans ses grandes largeurs un autre terrain de jeu, et peaufiner l’inclassable récit de sa chanson « transmusicale et transgenre, inventive et polymorphe, durable et contemporaine »

Artiste en résidence

Grand Théâtre
Tarif B : 29€, 22€, 18€

 

 

Jeune Public

La petite casserole d’Anatole

Compagnie Marizibill. Marionnettes.

Mercredi 20 novembre à 15h

« Un défaut est souvent une qualité mal aimée. » C’est sans doute ce constat rempli d’optimisme qui permet de saisir toute la subtilité de La petite casserole d’Anatole. Adaptée de l’album jeunesse d’Isabelle Carrier, cette version de marionnettes reste fidèle à la simplicité et à la profondeur du livre. Dans cette aventure poétique, Anatole traîne derrière lui sa petite casserole, qui se coince partout et l’empêche d’avancer. Il est à la traîne, souvent à coté de la plaque, mais il est aussi là où les autres ont oublié d’être ? Un jour, il en a assez et il décide de se cacher. Quand on y pense, Anatole et casserole, c’est un peu notre histoire à tous, avec notre lot de tracas qu’il faut apprendre à apprivoiser.

Grand Théâtre
Tarifs : 8€, 6,50€
Durée : 40mn
Dès 4 ans

 

Petrek – Boum Boum

Conte musical.

Mercredi 8 avril à 15h

A la croisée de la chanson et du conte, Petrek et Thibaut Martin invitent les jeunes spectateurs à partager l’histoire de Boum Boum. Personnage attachant, miroir de nos émotions croisées, Boum Boum n’a pas d’âge mais il sait où se cachent les sourires. Dans nos chaussettes… Non ! Trop sales. Dans nos sandwiches… Non, trop gras… Alors où ?

Les deux artistes déroulent leur « Chantoire » dans une suite musicale optimiste, douce et poétique…

Artiste en résidence

Petit Théâtre
Tarifs : 8€, 6,50€
Durée : 50mn
Dès 4 ans

 

Rouge

Compagnie Une autre Carmen. Théâtre musical.

Mercredi 13 mai à 15h

Opéra loufoque pour les petits. La couleur rouge déroule son fil et nous embarque dans un univers pictural et lyrique. Un personnage fantasque manipule des pinceaux, de la peinture, des bouts de chiffons, un sac à géométries variables, des pinces à linge, des lettres… Il peint le rouge, chante le rouge, invente le rouge ? Un air d’opéra émerge, c’est Carmen, elle chante le rouge de la passion et de l’amour… Mais, la couleur rouge peut-elle vivre seule ? La couleur verte vient mettre un coup de pied dans cette harmonie… Le rouge et le vert qui n’ont décidément rien en commun, s’affrontent, se rencontrent, s’aiment et se déchirent. C’est notre histoire qui se raconte, la peur de l’inconnu, le rejet, l’affrontement, la rencontre, la relation, la haine, l’amour ! C’est la grande histoire de l’opéra. Mais ici, OUF, tout s’arrange !

Petit Théâtre
Tarifs : 8€, 6,50€
Durée : 35mn
Dès 2 ans

 

 

Cirque - Magie

Gus, illusionniste

Magie

Lundi 23 décembre à 20h

Aussi à l’aise avec un jeu de cartes que face à la caméra d’Incroyable Talent ou de Diversion. Gus propose un show à la fois généreux, interactif, percutant mais surtout magique. A défaut de comprendre « les trucs », vous aurez compris comment rire devant la magie. Il va vous en mettre plein les yeux tout en travaillant vos zygomatiques. Rires et émerveillement garantis !

Grand Théâtre
Tarif B : 29€, 22€, 18€ et complice
Durée : 1h20
Dès 6-7 ans

 

Pour le meilleur et pour le pire

Cirque Aïtal

Mardi 24 mars à 20h30

Un vieille Simca qui tousse, une cigarette qui s’allume, AC/DC dans l’autoradio, Victor et Kati nous convient avec humour et poésie à partager leur vie de cirque. Ensemble, ils multiplient les numéros d’acrobates, de clowns et de voltigeurs.

Le cirque Aïtal, c’est avant tout le contraste entre les physiques de ses protagonistes : le colosse Victor Cathala 1m87, et la petite punkette lunaire Kati Pikkarainen, 1m53. La bande sonore est à l’image du spectacle : des classiques bousculés avec malice et bienveillance. Une reprise des Clash en reggae, pour un numéro de dressage de chiens, un morceau de Noir Désir repris par Sophie Hunger pour un final tout en déliés sur la fragilité du couple.

Le spectacle programmé en mai 2015, n’a pas eu lieu, à cause de l’arrivée d’un heureux événement. Cinq ans après, Kati et Victor adaptent le spectacle dans une nouvelle version en salle. Pour le meilleur !

Grand Théâtre
Tarif C : 18€, 14€, 11€ et complice
Durée : 1h
Dès 8 ans

 

La nuit du cerf

Cirque Leroux

Vendredi 10 avril à 20h30

Du cinéma, des acteurs, des situations absurdes, du cirque, une scénographie, des costumes et une bande son minutieusement élaborés, le tout dans l’esthétique du début des années 1970…

Voici la toute nouvelle création du Cirque Leroux, une comédie excessive, burlesque et décalée. Le spectacle est un hommage aux œuvres cinématographiques, au cirque actuel, à l’humanité dans toute sa splendeur, qui se regarde avec légèreté, absurdité et effroi…

Le Cirque Leroux s’est fondé autour de quatre artistes passionnés, formés au sein de grandes écoles de cirque. Leur premier spectacle, The Elephant in th Room, une bombe d’esthétisme et de folie joyeuse, grand succès en France et dans le monde entier a été ovationné au Centre Culturel en novembre 2017. Deux artistes de renom, tous deux diplômés de l’École de Cirque de Montréal, Valérie Benoit et Mason Ames, les rejoignent pour cette création.

Grand Théâtre
Tarif B : 29€, 22€, 18€
Dès 12 ans
 
 
Les artistes en résidence
Petrek (Patrice Perret)

Auteur, compositeur, interprète

Petrek travaille depuis 25 ans au contact de publics très variés. Après dix années vouées à l’enseignement, il se consacre à temps plein à l’écriture.
Artiste protéiforme, pluriel, installé dans l’Ain, il aime par dessus tout partager son expérience : chansons, textes, poésie, nouvelles, fables…
Coup de cœur de l’Académie Charles Cros en 2010 et 2014 pour ses disques Une valise dans la tête et Les beaux jours, il peaufine sa vie d’artiste avec un désir incessant de croiser le « Faire » avec les autres.
De très nombreux projets dans les théâtres français et d’outre-mer, il se tourne depuis plusieurs années vers les territoires comme lieu d’expérience culturelle.
Résidence à l’école maternelle Jean Jacquot en 2018/2019 et au Centre Culturel depuis octobre 2018.

Les Décintrés (en costume)

Compagnie de théâtre

De par le parcours professionnel de ses membres, la compagnie installée dans l’Ain, développe dans sa démarche artistique, une écriture hybride qui émane du tissage de plusieurs origines artistiques : théâtre visuel, univers sonore, arts de la rue, marionnette et théâtre d’objets, écritures poétiques, images filmées…

Résidence de création Paule de septembre 2019 à janvier 2020.

Claire Diterzi

Auteur, compositeur, interprète

Elle débute une carrière en solo et publie son premier album Boucle en 2006 pour lequel elle remporte le Grand Prix du disque de l’Académie Charles-Cros. En octobre 2010, elle devient la première artiste de musique «actuelle» à obtenir une résidence à la villa Médicis à Rome. Depuis, les succès et reconnaissances pour ses concerts et ses albums se sont enchainés. Mais la chanteuse aime se renouveler. Et cette fois, Claire Diterzi relève le défi de chanter avec un orchestre symphonique composé de 42 musiciens du territoire : Je garde le chien et l’orchestre, un concert en majesté, exigeant, d’une grande pureté vocale.
Après les deux premières dates au Printemps de Bourges et aux Nuits de Fourvière, c’est à Oyonnax avec les professeurs du Conservatoire que Claire Diterzi nous offre cet événement exceptionnel.

Partagez sur les réseaux
Haut de
page